60 ans de Scoutisme au Groupe Thomas Demers (1)


Par Albert Rémillard
Publié dans le Courrier de Saint-Hyacinthe le 8 mai 1991


Le Groupe Scout/Guide Thomas Demers Inc. de Saint-Hyacinthe fête cette année son 60e anniversaire de fondation. Rappelons ici les faits marquants de la vie de ce groupe.


Tout d’abord, il convient de rappeler que ce groupe, rattaché à la paroisse Notre-Dame-du-Rosaire de Saint-Hyacinthe est le deuxième à être fondé au diocèse.


Les Pères Dominicains qui ont pris la charge curiale depuis le 5 octobre 1873, s’occupent de tous les aspects de la vie paroissiale, dont les loisirs des jeunes.


Il est donc normal, qu’en 1931, le Père André Renaud, o.p. vicaire à la paroisse Notre-Dame voulant donner aux jeunes dont il a charge, l’opportunité de vivre le scoutisme, décide avec l’accord de ses supérieurs de fonder une troupe scoute, Il recrute des aspirants, les instruit des Principes et des Lois qui régissent un tel groupement et les conduit à leur promesse.


Cette promesse scoute, faite en présence du commissaire provincial, Guide Morel, a lieu au manège militaire, le 17 mai 1931 lors d’un ralliement provincial des Éclaireurs Canadiens-Français.


La troupe reçoit le nom de 1ère Saint-Dominique, 2e Saint-Hyacinthe. Le chef de troupe est Alexandre Campbell. Cette troupe existe encore, elle est actuellement enregistrée, Troupe Mascout 2.


L’appellation de la troupe (1ère Saint-Dominique) est faite en l’honneur de Saint-Dominique fondateur de l’Ordre des Frères Prêcheurs Dominicains, (2e Saint-Hyacinthe) en référence à la deuxième fondation scoute au diocèse de Saint-Hyacinthe, la première ayant été faite le 29 juin 1930, dans la paroisse Cathédrale, sous le nom de 1ère Troupe de Saint-Hyacinthe.


Dès l’été de 1931, la troupe 1ère Saint-Dominique réalisa, en collaboration avec la 1ère troupe de Saint-Hyacinthe, son premier camp, dit « Camp général » aux Grèves à Contrecœur.


Une meute de Louveteaux est organisée en 1933, sous la direction de Guy Normand ; elle est toujours en opération, sous le nom de 2e Meute Saint-Hyacinthe. La vie de la troupe continue, c’est ainsi que nous retrouvons nos Éclaireurs à Trois-Rivières du 3 au 9 août 1934. Ils participent au Jamboree. Le 7 août en l’honneur du tricentenaire des Trois-Rivières, les troupes de Québec, Joliette, Montréal, Saint-Hyacinthe se joignent aux Scouts des Trois-Rivières et présentent un éclatant spectacle


L’année 1935 marque deux événements à la troupe Saint-Dominique, Un premier est d’ordre local, le Père André Renaud quitte la troupe et le Père Jean-Dominique Brosseau, dominicain le remplace. Le second touche tous les scouts : le 10 avril, à Québec est fondée la Fédération des Scouts Catholiques de la Province de Québec, laquelle fédération remplace La Fédération des Éclaireurs Canadiens-Français, à laquelle adhérait la troupe Saint-Dominique.


Au printemps de 1936, le Père Ange-Marie Bégin, o.p., nouvel aumônier de la troupe, de passage au camp de vacances du Séminaire au Lac Brais, y fait la découverte d’un autre coin du lac, encore inoccupé.


Le projet d’y établir un camp scout germe en son esprit et de retour à Saint-Hyacinthe, il en fait part à son supérieur. Celui-ci ne rejette pas totalement l’idée, toutefois, il ne peut y donner suite. Alors le Père Bégin recueille diverses souscriptions auprès de gens d’affaires intéressés au scoutisme et fait l’acquisition de ce lot de 30 acres de terrain.


La vente se concrétise par un contrat signé le 13 juin 1936, par M. Maurice Perras, petit-fils de monsieur François Brais, le Père Bégin, Léopold Allard, chef-routier et Émile Martel, chef scout. Cette vente a été consentie aux scouts en raison de leur réputation en matière de protection de la forêt. Cependant, les propriétaires réels du terrain, en sont les Pères Dominicains de Saint-Hyacinthe.


Du 27 au 30 août 1937, les scouts de la troupe Saint-Dominique participent à l’Île Sainte-Hélène au Jamboree provincial des Scouts Catholiques.


À la fin des années 1930, le scoutisme devient de plus en plus populaire, auprès des jeunes, diverse fondations sont faites un peu partout au Québec. L’organisation provinciale prend de l’ampleur et est en mesure d’offrir des stages de formation pour les chefs.


Les chefs des routiers et les éclaireurs de la troupe Saint-Dominique participent aux diverses journées fédérales des chefs scouts et des routiers de la province de Québec. Ces journées sont tenues à Duchesnay, 1939, Côte-des Neiges et Nicolet, 1940.

Photo: Camp de 1938. On reconnait : Réginald Blanchard, Joseph Hébert, Gérard Cadieux, Gilles Jetté, Père Clement Paquet, Paul-Émile Brodeur, abbé CharlesÉmile Gadbois, Jean Ouellette, Roland Laliberté, asistant-chef.
Source: Archives du groupe Scout/Guide Thomas Demers Inc.

Cet article est le premier d'une série de deux.

Article 2 >>