Éphémérides 1748 - 1800


1748 - 23 septembre
Concession d’une seigneurie sur les bords de la rivière Yamaska de six lieues de front et de trois lieues de profondeur, 600 km carrés, à François Rigaud, seigneur de Vaudreuil. Ce dernier ne fait aucun défrichement ni ne met en valeur le territoire donné. Cette seigneurie est la plus grande à être concédée sous le régime français.



1749 - 30 avril
Brevet de ratification par Sa Majesté le roi Louis XV de la concession de Masca au sieur Rigaud de Vaudreuil.


1753 - 25 octobre
Vente au prix de 4 000 livres de la seigneurie dite Maska à Jacques-Hyacinthe-Simon-Delorme, entrepreneur de plates-formes et pourvoyeur de bois pour la marine du roi, résident de la ville de Québec. Ce territoire est donc acquis par l’intéressé pour l’exploitation des bois marins. Notaire C.-H. Dulaurent (Québec).


1756 - 25 février
Mariage de Jacques-Hyacinthe-Simon Delorme avec Marie-Louise Jutras-Desrosiers, à Saint-François-du-Lac.


1757 - 31 mars
Naissance d’un premier enfant du couple Delorme à Saint-François-du-Lac, appelé Jean-Baptiste-Hyacinthe, décédé le 23 juin suivant et inhumé au même lieu.


1757 - Été
Jacques-Hyacinthe-Simon Delorme décide d’entreprendre une coupe de bois dans sa seigneurie et arrive en canot avec sa compagne Marie-Louise Jutras-Desrosiers et quelques engagés. Ils s’installent sur un site où les chênes et les pins abondent, soit près d’une petite rivière qu’il baptise Delorme et d’un emplacement où les rapides sont nombreux et infranchissables qu’il nomme Rapide-Plat, à 30 km de l’embouchure de la rivière Yamaska, 20 km de Saint-Michel d’Yamaska et de Saint-Denis-sur-Richelieu. Ce site fait partie aujourd’hui de la paroisse de Sainte-Rosalie. Quelques maisons sont construites pour passer l’hiver. C’est le début de la colonisation dans la région de Saint-Hyacinthe.


1758 - à partir de janvier jusqu’en 1768
Des prêtres de paroisses voisines telles Saint-Michel d’Yamaska, Saint-Denis et Saint-Charles visitent la seigneurie à quelques reprises pour répondre aux besoins spirituels des habitants. Voir Bi-centenaire de la paroisse-mère de Saint-Hyacinthe, p. 6, pour les noms des curés. Chacune de ces trois paroisses porte une certaine attention aux habitants de Saint-Hyacinthe notamment le curé de Saint-Michel d’Yamaska sans pour autant avoir une desserte officielle.


1758 - 26 mars
Baptême des jumelles Delorme à Saint-Michel d’Yamaska, naissance dans la seigneurie de Saint-Hyacinthe. Geneviève décède le 2 mai inhumation à Saint-Michel.


1758 -10 septembre
L’abbé Antoine Proulx à Saint-Michel d’Yamaska inhume Claire, la seconde jumelle Delorme, décédée en bas âge.


1761 - 2 novembre
Baptême à Saint-Michel d’Yamaska de Marie-Anne Leclerc, fille de Pierre Leclerc et de Marie-Anne Lavoye, résident de Saint-Hyacinthe. Elle est décédée en bas-âge.


1762
Delorme passe l’hiver à Saint-François-du-Lac où il organise la gestion du fief de Lussodière.


1763
Un moulin à scie existe sur la rivière Delorme dite rivière du moulin à scie. (Dessureault, p. 20)


1763 - 29 août
Première concession d’une terre dans la seigneurie enregistrée chez un notaire, à Martin Balthasar. Notaire L.-S. Frichet de Saint-Denis. Dix-huit autres concessions suivront en cette même année « qui viennent peut-être simplement officialiser les titres de propriété des défricheurs-bûcherons qui ont accompagné le seigneur Delorme au Rapide-Plat avant 1760 », selon Christian Dessureault, p. 20). « Ces concessions donnent sur les rives nord et sud de la rivière Yamaska, en aval et en amont du Rapide-Plat, à proximité des limites seigneuriales de Saint-Ours et de Ramezay. » Il est question d’une trouée entre les limites de Saint-Denis et la rivière Yamaska.


1764
28 terres sont concédées.


1764 - 25 février
Naissance de Marie-Josephte Delorme au Rapide-Plat, baptisée le 27 février à Saint-Denis.


1765
Une terre est concédée. Plusieurs des terres concédées sont revendues, abandonnées ou reconcédées dans des laps de temps assez courts. La population est instable et migrante. Le défrichement est lent dans ces nouvelles contrées.
 



1768 - 23 août jusqu’en 1777

Delorme met à la disposition du curé de Saint-Michel d’Yamaska, sa maison pour le premier office religieux. L’ecclésiastique a reçu l’ordre du vicaire général du diocèse de Québec « de se transporter de temps à autres aux Rapides-Plats et d’y donner des missions aux habitants du lieu. » La maison seigneuriale du Rapide-Plat servira pour le culte jusqu’à l’automne 1780. Il s’agit de la période dite « desservie par des missionnaires itinérants. »


1769
Nouvelles séries de concessions sur la rivière Salvail et le Grand Rang.



1771
18 octobre - Bénédiction par le père Maquet d’un petit cimetière « à la Cascade » Desnoyers, près de la demeure seigneuriale au Rapide-Plat.


1772 - 22 juillet
Décès au Rapide-Plat de Marie-Louise Jutras-Desrosiers-Delorme, inhumation à Saint-François-du-Lac.


1772
Construction du moulin à farine à la « Cascade » à 4 milles du Rapide-Plat. Joseph Barbeau est le premieur meunier.


1774
Mariage en secondes noces de Delorme à Saint-François-du-Lac, avec Marie-Anne Crevier, âgée de 22 ans.


Mgr Jean-Olivier Briand, évêque de Québec, députe dans la seigneurie de Saint-Hyacinthe le père Charles Germain, curé de Saint-Michel d’Yamaska afin de choisir un site pour y construire un établissement religieux. Un terrain est réservé au coteau de la Cascade.


1775
Construction du blockhaus pour combattre l’invasion américaine. Le petit fortin est situé sur la rive nord de la rivière Yamaska près de la route qui conduit à Saint-Charles, apparemment près du pont de Douville actuel.


1776 - août
Les colons inhument les corps privément sur un terrain au coteau de la Cascade. Ce cimetière sera béni par l’abbé Noiseux le 11 mai 1778. On y relève les sépultures de onze personnes, site arrière de l’église Notre-Dame de Saint-Hyacinthe.


1776 - 13 août
Naissance de Marie-Anne Delorme, au Rapide-Plat, décédée le 24 août suivant, inhumée au Rapide-Plat. Registre de Saint-Hyacinthe.


1777 - 15 août
Naissance de Hyacinthe-Marie Delorme, au Rapide-Plat, baptisé le 9 septembre, au Rapide-Plat par le curé Crevier de Saint-Denis, inscrit dans le registre de Saint-Denis.


Desserte religieuse par des curés. Fondation officielle de la paroisse de Saint-Hyacinthe dit le Confesseur. Ouverture des registres de la paroisse de Saint-Hyacinthe : baptême de Marguerite Jared-Beauregard, 14 décembre, jour de la première messe du curé Noiseux de Beloeil, au Rapide-Plat. Population de 75 familles. L’ancienne maison seigneuriale tout entière servira dorénavant uniquement de chapelle. Le desservant se déplacera quatre fois durant l’année pour les offices et les besoins religieux.


1778 - 24 octobre
Décès de Hyacinthe Delorme à Saint-Hyacinthe, à 56 ans.

1779 - 7 janvier
Naissance de Marie-Josephte Delorme.

1780
Construction en bois de la première chapelle sur le coteau de la Cascade. Population de 75 familles.


1780 - Hiver
Construction de la première église en bois à la Cascade, ouverte au culte à l’automne.

1783 - 26 septembre
Arrivée du curé Guillaume Durouvray qui reste jusqu’en 1796.

1784
On installe une cloche à la chapelle.

1793
L’église est rebâtie en pierre.

1796
2 octobre : Arrivée du curé Joseph Duchouquet.
29 octobre: Bénédiction de l’église paroissiale.

1798
Construction du manoir seigneurial, en pierre des champs, vis-à-vis la rue Saint-Denis et aujourd’hui site du parc Dessaulles.
20 mai: Décès de Marie-Josephte Delorme, madame Pierre Debartzch.
18 septembre: Arrivée du curé Pierre Picard.
9 novembre: Exhumation du corps du seigneur Jacques-Hyacinthe Delorme pour lui donner une sépulture dans la crypte de l’église paroissiale.

1800
192 établissements dans un rayon de quatre milles de la Cascade.

Photo 1
Acte de vente daté du 25 octobre 1753
Fonds CH 478 Collection histoire de Saint-Hyacinthe.

Photo 2
Une partie du monument de Jacques-Hyacinthe Simon Delorme.
Coll. Centre d'histoire de Saint-Hyacinthe.