Un Maskoutain quitte les Canadiens de Montréal


Le 26 avril 2017, l'ancien Maskoutain Clément Jodoin faisait connaître son intention de quitter son poste d’entraîneur-adjoint avec les Canadiens de Montréal. Nous avons profité de cet événement pour fouiller dans nos archives afin de trouver une photo de celui quyi a passé les cinq dernières années avec le grand club.


En mars 1979, Le Courrier de Saint-Hyacinthe publiait cette photo de Clément Jodoin afin d’illustrer un article dans lequel l’entraîneur des Maskas affirmait que « le hockey junior ne doit pas mourir » à Saint-Hyacinthe. Cette déclaration survenait après la rapide élimination des Maskas lors des séries éliminatoires de la Ligue Junior Richelieu.

Clément Jodoin, un éducateur physique diplômé de l’Université Concordia et de l’Université du Québec à Trois-Rivières, connaît une belle carrière dans le hockey. Après avoir joué chez les juniors, il dirige le Midget AA de Saint-Hyacinthe, en 1975, puis les Maskas juniors de Saint-Hyacinthe de 1977 à 1979. Quatre ans plus tard, il remporte le championnat canadien collégial à la barre des Lauréats du Cégep de Saint-Hyacinthe.

En 1983-1984, il dirige les Patriotes de l’UQTR et remporte avec eux le championnat de l’Association sportive universitaire du Québec en 1986. Plus tard, il sera associé avec les Nordiques de Québec, notamment comme entraîneur-chef des Citadelles de Halifax et comme entraîneur-adjoint avec les Nordiques de 1992 à 1994.

De 1997 à 2001, il est l’assistant de l’entraîneur Alain Vigneault avec les Canadiens de Montréal. Il dirigera les MAINEiacs de Lewiston de 2004 à 2007, puis l’Océanic de Rimouski. En 2007, il recevait le trophée Brian-Kilrea, décerné à l’entraîneur par excellence de la Ligue canadienne de hockey et le trophée Ron-Lapointe comme entraîneur par excellence de la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

En 2011-2012, il complète sa première saison comme entraîneur-chef avec les Bulldogs d’Hamilton, puis revient comme entraîneur-adjoint avec Les Canadiens de Montréal en 2012.

Suite à sa décision de quitter les Canadiens de Montréal, il confiait au journaliste maskoutain Michel Lamarche de La Presse Canadienne : « J’ai eu la chance de travailler avec des gens comme Alain Vigneault, Dave King, Michel (Therrien) et Claude (Julien). […] Pour moi, c’est comme aller à Harvard. Tu travailles avec les meilleurs, tu es entouré de connaissance, tu peux partager, tu es toujours à l’affût.»

Fort de son expérience, Clément Jodoin poursuivra sa carrière en Europe cet été où il prendra part à différents camps d’entraînent.


Paul Foisy, 2 mai 2017