Madame Andrée Gavard-Perrault (1906-1991)

Il y a des personnalités qui demeurent inconnues à notre mémoire. Aujourd'hui, nous aimerions vous présenter Madame Andrée Gavard-Perreault.


Née le 5 août 1906, à Saint-Didier, Haute-Savoie, France, elle est la fille de François Gavard et de Thérèse Mugnier. Elle épouse le docteur Antonio Perrault à la fin de janvier 1931.

 Au cours de la Guerre 1939-1945, elle participe aux activités de la Croix-Rouge, section de Saint-Hyacinthe.  


Les années 1950 semblent des années charnières, pour le bénévolat, dans la vie de cette femme. En novembre 1954, madame Perrault est inscrite au comité dans le but de créer une bibliothèque municipale à Saint-Hyacinthe. Le projet n’aboutit que quatre plus tard. Toujours en novembre 1954, elle est élue directrice de la section féminine locale de la Société canadienne du cancer. De plus, elle s’efforce, avec succès, à mettre sur pied un centre de renseignements qui s’ouvre au sous-sol de la cathédrale. L’association des Dames de la Charité qui devient les Dames auxiliaires de l’Hôtel-Dieu s’incorpore en 1956.

Dans les années 1960, elle sera présidente de l’Association des Femmes libérales du comté de Saint-Hyacinthe et vice-présidente pour la section provinciale des Bois-Francs. C’est en 1966 que le projet de la Villa des Frênes est ébauché et madame Perrault devient la première présidente de la corporation. La Villa est inaugurée en novembre 1968.

Madame Andrée passe les sept dernières années de sa vie victime  d’une paralysie qui l’empêche de vivre activement. Elle est décédée le 23 janvier 1991, à l’Hôtel-Dieu de Saint-Hyacinthe, à l’âge de 84 ans.

Selon le site santemonteregie.qc.ca, « Le 25 octobre (1995), le Centre Andrée-Perreault ouvre ses portes et accueille les résidents de la Villa des Frènes. Le Centre offrait 64 places d'hébergement permanent et deux lits d'hébergement temporaire.»

L'inauguration du Centre Andrée-Perreault se déroula le 7 novembre 1995.