Il y a 87 ans, on inaugurait
la Porte des anciens Maires

Ce 29 septembre, il y a 87 ans aujourd’hui, la Ville de Saint-Hyacinthe inaugurait la Porte des anciens Maires.

Devenue depuis longtemps le symbole de notre ville, la Porte des anciens Maires est érigée dans le but de rappeler l’histoire de Saint-Hyacinthe, mais également de célébrer le centenaire de Georges-Casimir Dessaulles, qui fut maire de la ville pendant près de 25 ans.
Dans cette série d’articles, feue Mme Claire Lachance, qui fut présidente de notre organisme au cours des décennies 1970 et 1980, relate les faits et gestes qui ont entouré la construction et l’inauguration de cette porte emblématique.

Notre devise : OUBLIER NE PUIS
Lors de l’inauguration le 29 septembre 1927, Mgr Desranleau prononce un discours : « Le coq gaulois et la feuille d’érable représentent le symbolisme de l’enracinement au pays comme les érables. [...] Au tour du cartouche armorié, la devise “Oublier ne puis” convient à notre population et ressemble à celle de la province “Je me souviens”. Il nous est interdit de rien perdre de ce qui fut notre passé et nos traditions; ils proclament l’énergie, le courage, la ténacité et l’amour du sol ».

« Oublier ne puis » d’être Canadien, d’être Français, d’être catholique. « Oublier ne puis » les devoirs qui m’incombent et les droits que la postérité m’a légués. Notre Porte sera hospitalière, elle offrira un bon accueil à tous ceux qui viennent du dehors. Elle se refermera, cependant, sur tout ce qui pourrait porter atteinte au caractère de notre région, de notre population la plus autochtone qui soit, peut-être dans la province et dans tout le Canada ».

Je vous invite à lire avec attention cette série de sept articles de Mme Claire Lachance qui jette un éclairage sur la Porte des anciens Maires, mais également sur Georges-Casimir Dessaulles, cet homme qui célébrait son centenaire le 29 septembre 1927.

Le premier article est disponible en cliquant ici.

Paul Foisy