Conférence historique à la galerie O en Art


Dimanche le 7 mai 2017 à 14 h, à la galerie O en Art, située au 1191 de la rue des Cascades, M. Yves Morier présente une conférence à caractère historique intitulé Les belles d'autrefois et leurs secrets! 


Un mot d'Yves Morier
Inspiré par l’architecture des maisons d’antan du Vieux Québec depuis mes études de droit à l’Université Laval à la fin des années soixante, et les maisons ancestrales du circuit patrimonial de Saint-Denis-sur-Richelieu, que je dessine et peint depuis le début des années 1980, alors que je suivais mes cours de dessin avec l’artiste peintre maskoutain Nelson Dupré, voilà plus de 35 ans que je peins des maisons ancestrales tout en m’intéressant à leur histoire et en les racontant dans mon site web : ymorier.com  depuis plus de sept ans.



C’est ainsi que de concert avec le Centre d’histoire de Saint-Hyacinthe m’est venue l’idée de prononcer cette conférence au sujet des maisons ancestrales que j’ai peintes en les entourant d’anecdotes et de l’histoire des gens qui les ont construites, ou de celle des familles qui les ont habitées.


Ces maisons ancestrales sont les témoins de notre histoire alors qu’elles ont vu passer plusieurs générations et des millers d’heures de bonheur vécues par toutes les familles qui les ont habitées. Il nous faut d’ailleurs se rappeller qu’à l’époque, comme les femmes accouchaient à la maison, c’est dans leurs foyers que les nouveaux  nés y étaient accueillis avec joie.


Ce sont ces belles d’autrefois, entretenues et bichonnées par leurs propriétaires et par des artisans qui font la richesse de notre patrimoine et contribuent à l’identité culturelle du Québec et  de notre belle région maskoutaine .


Je crois qu’il nous faut tous prendre conscience que lorsqu’on est confronté dans notre environnement quotidien à des antiquités et à des maisons traditionnelles on retrouve l’âme de nos ancêtres.


Nous ne pouvons qu’admirer nos ancêtres qui, avec des moyens matériels limités, ont su en érigeant leurs résidences matérialiser leurs connaissances et leurs goûts pour l’objet d’art artisanal et témoigner de leur époque et de leur milieu.


C’est pourquoi ces belles maisons d’autrefois, comme produit de la Société traditionnelle, nous apparaissent  comme des témoignages d’authenticité.


De là l’importance de faire connaître et de protéger, autant que possible, le patrimoine culturel du bâti de nos ancêtres, afin de mieux définir nos racines et se situer comme citoyen d’un milieu donné.


C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles le groupe d’artistes – peintres d’O en Art implore la Municipalité de Saint-Hyacinthe à agir comme plusieurs municipalités voisines, en élaborant une politique d’acquisition d’œuvres d’art d’artistes locaux, qui comme  nos ancêtres, sont et seront les instigateurs et les témoins du patrimoine culturel de la région.


Je débuterai  ma conférence en vous parlant d’abord de la maison de mon ancêtre, la maison Paul Gourdeau, aussi connue sous le nom  de la Maison  Larue -  Gourdeau de Saint-Jean de l’île d’Orléans.


Je traiterai ensuite de maisons ancestrales situées à Saint-Denis-sur- Richelieu, à Mont-Saint-Hilaire, sur la rue Girouard à Saint-Hyacinthe pour terminer avec le Marché public de Saint-Hyacinthe et sur une série du Palais de Justice.


Espérant vous rencontrer lors de cette conférence.


Dimanche le 7 mai 2017 à 14 h, à la galerie O en Art, située au 1191 de la rue des Cascades. C'est un rendez-vous!


Illustration: 
Cette belle d'autrefois située sur la rue Girouard à Saint-Hyacinthe peinte par Yves Morier.
Source: ymorier.com